En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu
  • Se connecter
  • En ce jour des droits des femmes, marquons l’engagement de nos agricultrices lors des récentes mobilisations.

    mars 11, 2024

    La mobilisation se poursuit

    L’agriculture a été au cœur de l’actualité pendant plusieurs semaines avec le Salon International de l’Agriculture en point d’orgue. Depuis qu’il a fermé ses portes dimanche 3 mars, au terme d’une 60ème édition marquée par la colère des agriculteurs, les médias sont beaucoup plus calmes, d’autres actualités prennent le relais. Cela ne signifie en rien une baisse de notre mobilisation.

    Le Président de la FNSEA, Arnaud ROUSSEAU, l’a répété, « les braises sont brûlantes », rien n’est terminé.

    Nous sommes dans un temps de travail avec les services de l’Etat, avec les ministères tout en maintenant la pression auprès des parlementaires pour que les bonnes intentions prononcées tant par le Premier ministre que par le Président de la République se transforment en loi. Plusieurs administrateurs et personnels de la FDSEA de la Manche sont impliqués dans des séances de travail avec une grande détermination.

    C’est le cas ce jeudi 7 mars à l’occasion de la visite dans la Manche du ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno LEMAIRE, puisque nous avons obtenu un entretien avec son conseiller en charge du financement de l’économie et de la consommation, Antonin DUMONT. L’occasion d’aborder nos attentes sur EGALIM, les contrôles, les minimis sur les aides de l’Etat, la contractualisation, le ratio prairie et la fiscalité pour la transmission des exploitations.

    Nous sommes conscients que nombre de nos demandes impliquent des changements majeurs de comportements, d’analyses, de postures dans les services de l’Etat. Nous avons des rendez-vous réguliers avec M. le Préfet et ses services, les conditions d’échanges et de travail sont là et nous ne lâcherons rien.

    A très court terme, ce sont les haies et les cours d’eaux qui nous préoccupent et nous attendons beaucoup des mesures de simplification.

    Vous aimeriez lire aussi

    Une clarification et des attentes sur la PAC, l’indemnisation des épizooties sanitaires, le renouvèlement des générations, le soutien à l’agriculture biologique et le suivi des dossiers : Tourbière, Ciaran et excès d’eau
    Après avoir alerté la DDTM, lundi dernier, lors de la SESCO-CDOA, la FDSEA, les JA...
    Quand et comment ?
    Tels étaient les mots d’introduction d’Arnaud ROUSSEAU lors de la 78ᵉ édition du Congrès de...
    Assemblée générale de la FDSEA 50
    Plus de 180 personnes étaient réunies à Saint-Lô, vendredi 22 mars, lors de l’Assemblée générale....