En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu
  • Se connecter
  • Quand et comment ?

    avril 2, 2024

    Tels étaient les mots d’introduction d’Arnaud ROUSSEAU lors de la 78ᵉ édition du Congrès de la FNSEA qui s’est déroulé à Dunkerque du 26 au 28 mars 2024, nous attendons toujours la réponse à une question simple : quand et comment les annonces du gouvernement seront-elles mises en œuvre ?

    Un énième rendez-vous a eu lieu entre Arnaud Rousseau, Arnaud Gaillot (président des JA) et le Premier ministre le
    mardi 19 mars. Encore un autre s’est tenu lundi 25 mars, à la veille de l’ouverture du congrès. Les mots d’ordre adressés au gouvernement et président de la République ne changent pas : « Nous ne cèderons pas à la demande du gouvernement d’identifier seulement 4 ou 5 mesures qui permettraient de mettre fin à la crise. Nous ne sommes plus dans le temps des réponses d’urgence. Nous souhaitons un horizon viable pour les agriculteurs installés comme pour les futures générations. Nous souhaitons une prise en compte de l’ensemble des filières et de l’ensemble des problématiques ! Nous avons remis nos demandes sur la table, rassemblées en 5 grands axes ».

    Lors de son allocution ce jeudi 28 mars à Dunkerque, Marc FESNEAU, ministre de l’Agriculture, a « cranté » quelques mesures, pour reprendre une attente du président de la FNSEA, dont la retraite calculée sur les 25 dernières années dès 2026, avec un calendrier du passage par la loi dès le 15 mai, des sanctions moindres sur l’aspect environnemental et plus de souplesse dans l’implantation des cultures intermédiaires.

    Nous savons qu’un calendrier de travail et des points réguliers avec le Premier ministre sont, eux aussi ,« crantés » par la FNSEA : nous n’ignorons pas que dans nos attentes, il y a l’Europe qui a modifié sa ligne directrice concernant l’agriculture depuis quelques semaines sous l’impulsion du syndicat européen COPA, présidé par Christiane LAMBERT et des principaux pays européens, nous n’ignorons pas que des outils logiciels ne sont pas prêts pour mettre en œuvre certaines mesures, nous n’ignorons pas que toutes nos demandes imposent un changement d’état d’esprit des services de l’Etat. Mais encore une fois, nous ne serons satisfaits que lorsque le résultat sera visible dans nos cours de ferme !

    Tout le monde est d’accord sur le chemin à parcourir, c’est déjà une grande satisfaction, mais nous n’allons pas à la même vitesse.

    Quoi qu’en disent les services de l’Elysée, les présidents de la FNSEA et des JA sont prêts à rencontrer le président de la République et attendent un rendez-vous dans les plus brefs délais.

    Vous aimeriez lire aussi

    Une clarification et des attentes sur la PAC, l’indemnisation des épizooties sanitaires, le renouvèlement des générations, le soutien à l’agriculture biologique et le suivi des dossiers : Tourbière, Ciaran et excès d’eau
    Après avoir alerté la DDTM, lundi dernier, lors de la SESCO-CDOA, la FDSEA, les JA...
    Assemblée générale de la FDSEA 50
    Plus de 180 personnes étaient réunies à Saint-Lô, vendredi 22 mars, lors de l’Assemblée générale....
    Après l’Assemblée nationale, le Sénat valide la PPL Trouble Anormal de Voisinage !
    Le Sénat a approuvé mardi dernier la proposition de loi pour limiter les conflits de...