En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu
  • Se connecter
  • Face à la tentation de l’individualisme, la FNPL appelle à conserver un esprit collectif !

    avril 26, 2024

    Après plusieurs mois de mobilisation, la FNPL, dans le sillage de la FNSEA et de JA, a œuvré pour faire entendre la demande d’une juste rémunération des agriculteurs ou encore d’une simplification des normes qui pèsent sur les éleveurs. L’enjeu était aussi de redonner du sens et de la dignité à notre métier, que nous exerçons avec une grande responsabilité.

    Plus que jamais, notre combat vise à garantir aux éleveurs un revenu digne, afin de faire perdurer notre métier, attirer de nouvelles vocations, mais aussi recruter dans les fermes et œuvrer en faveur de la transition écologique.

    Si le revenu résulte de la différence entre un prix de vente et des charges, nous avons donc bien deux sujets pour améliorer les conditions de vie économiques des éleveurs et nous ne traiterons pas l’un aux dépens de l’autre !

    Il est fondamental aujourd’hui de ne pas laisser retomber la pression engagée depuis plusieurs mois sur deux fronts :

    – l’origine du lait dans les produits transformés, car il n’est pas acceptable que pour des motifs économiques le lait français soit remplacé par du lait importé,

    la stricte application d’EGalim pour une prise en compte de l’ensemble des charges des producteurs dans le prix.

    Pour parvenir à ces objectifs, il est important de positionner un acteur au cœur des enjeux : les Organisations de Producteurs (AssOP et OP).

    Aujourd’hui, la FNPL appelle les producteurs de lait à maintenir l’esprit collectif. Certains industriels rêvent de revenir à une relation individuelle avec les éleveurs, pour ne pas s’embarrasser d’OP qui négocient et défendent, elles aussi, l’intérêt économique des producteurs !  Or, la jurisprudence le rappelle : l’acheteur n’est pas libre de négocier avec un producteur qui a donné mandat à son OP.

    Alors que la loi EGalim 2 est venue porter la responsabilité de la contractualisation aux producteurs et plus particulièrement aux OP, la contractualisation des volumes par une organisation de producteurs est garante d’une certaine stabilité (il est plus difficile pour les acteurs de l’aval de remettre en cause un contrat qui impacte plusieurs centaines de producteurs, qu’un contrat individuel).

    A l’heure d’une remise en cause presque systématique des formules de prix par les industriels et alors que la profession réclame une transparence sur le prix des matières premières agricoles, le rôle et la place des OP doivent être confortés dans le futur texte de loi dit
    « EGalim 4 » en réponse aux tours de bras et aux manœuvres des transformateurs privés qui préféreraient leur lente disparition.

    De même, n’oublions pas que 55 % de la collecte laitière est réalisée par des coopératives, autre force du collectif : les lois EGalim s’appliquent au régime coopératif dans le même objectif, à savoir celui d’une rémunération qui englobe tous les enjeux des producteurs de lait.

    Les prochains mois vont donc être cruciaux entre la Loi d’Orientation Agricole (que l’on espère aussi ambitieuse que l’attente aura été longue pour qu’elle soit examinée par le Parlement) d’une part, et la nouvelle loi EGalim d’autre part.

    Vous aimeriez lire aussi

    Bilan des négociations commerciales 2024 : la FNSEA et Jeunes Agriculteurs demandent des mesures immédiates pour assurer la non-négociabilité de la matière première agricole et protéger le revenu des agriculteurs
    Le médiateur des relations commerciales agricoles a publié le 14 mai les résultats de l’Observatoire...
    Pacte et loi d’orientation et d’avenir agricoles (PLOA) : le travail continue
    Samedi dernier, la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a adopté la PLOA. Nous...
    Face au président, la FNSEA et les JA demandent d’accélérer
    Après de longues semaines d’attente, le président de la République a enfin donné rendez-vous aux...