En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu
  • Se connecter
  • De nouvelles avancées à concrétiser urgemment et complétement

    mai 6, 2024

    Que ce soit à Bruxelles, Strasbourg ou à Paris, les décideurs s’activent enfin pour répondre aux doléances et aux propositions du réseau FNSEA – JA et de leurs ramifications européennes le COPA – CEJA.

    Après une première salve de mesures mises en œuvre actuellement : GNR, suppression du CSP, allégement de charges employeurs, … et plus localement les dérogations diverses épandage, haies, cours d’eau, le Parlement européen a assoupli plusieurs BCAE liées à la PAC en particulier celle concernant le maintien des prairies permanentes qui impactait particulièrement les agriculteurs du département.

    La mobilisation de notre réseau syndical, le travail quotidien mené sans complaisance avec l’administration et les élus par les représentants de la FDSEA50 et des JA50 en relai de nos structures nationales ont conduit le Premier ministre a annoncé samedi dernier un second train de mesures en amont de l’examen du projet de PLOA.

    Les mesures de simplification pour la création de réserves d’eau, des aides de trésorerie sous forme de prêt pouvant aller jusqu’à 75 000 € pour traverser la crise pour des exploitations en difficulté, une baisse de la TFNB, une nouvelle approche sur la protection des cultures, des plans de contrat territoriaux pour le renouvellement des générations et la prise en compte des 25 meilleurs années dès 2026 pour les retraites agricoles doivent se traduire dans les faits.

    Le président de la République a reçu jeudi les syndicats agricoles conformément aux engagements pris à l’issue d’un rendez-vous avorté au SIA.

    La balle est dans le camp du gouvernement pour modifier le PSN français de la PAC et promulguer au plus vite les textes législatifs qui vont permettre de répondre aux attentes exprimées par les agriculteurs lors de cette crise agricole.

    Vous aimeriez lire aussi

    Bilan des négociations commerciales 2024 : la FNSEA et Jeunes Agriculteurs demandent des mesures immédiates pour assurer la non-négociabilité de la matière première agricole et protéger le revenu des agriculteurs
    Le médiateur des relations commerciales agricoles a publié le 14 mai les résultats de l’Observatoire...
    Pacte et loi d’orientation et d’avenir agricoles (PLOA) : le travail continue
    Samedi dernier, la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a adopté la PLOA. Nous...
    Face au président, la FNSEA et les JA demandent d’accélérer
    Après de longues semaines d’attente, le président de la République a enfin donné rendez-vous aux...